Acessibilite Universelle

Paragraphe 1

Le gouvernement du Québec vient d’adopter un règlement exigeant une accessibilité minimale à l’intérieur de certains nouveaux logements. Les exigences sont applicables aux nouveaux logements situés à l’étage d’entrée ou desservis par un ascenseur dans des bâtiments de plus de 2 étages et de plus de 8 unités, sauf exception.

Les concepteurs auront le choix entre deux niveaux d’accessibilité :

L’accessibilité minimale

Ces logements permettront aux personnes à mobilité réduite d’accéder à quelques pièces (le salon, la salle à manger et la toilette) et d’y circuler aisément.

L’adaptabilité

Ces normes sont plus contraignantes. Les logements adaptables permettront aux personnes à mobilité réduite d’accéder à plusieurs pièces (le salon, la salle à manger, la toilette, la cuisine, au moins une chambre et le balcon, le cas échéant) et d’y circuler aisément.

Ces logements seront plus faciles à adapter ultérieurement aux besoins des personnes handicapées, car ils prévoient les surfaces et les installations nécessaires, par exemple la plomberie ajustable en hauteur.

La différence de coût entre ces deux normes d’accessibilité est minime, soit environ 300 $ par logement.

Le nouveau règlement en vigueur le 1er septembre 2018, mais il ne sera pas appliqué avant septembre 2020. 

 il contribuera à assurer l’inclusion et la pleine participation sociale des plus de 600 000 Québécois et Québécoises handicapées.